Après un tour complet du GR1, Stéphane, guide de Sport et Nature, nous proposait une large boucle de la forêt de Rambouillet au départ de la gare de Gazeran (78) . Retour sur une rando express de 27 km.

Marche ou grève, rien ne semble arrêter le randonneur parigot ! Après quelques semaines d’hibernation forcées, une bonne vingtaine de randonneurs ont répondu à l’invitation de notre ami Stéphane, guide intermittent, bénévole et endurant dans l’asso Sport et Nature. Ce parcours de 25 km théorique concocté en marge du massif principal alterne les passages en sous-bois et de longues traversées en plaine.

Une jolie boucle de 27 km entre les gares de Gazeran et Rambouillet
Après une sympathique errance au départ de Gazeran, tous s’attendaient à hériter du bonus kilométrique courant chez ce guide peu avare sur la distance. Avec un décollage vers 10h00, personne n’ignoraient non plus que tout idée d’un déjeuner vers midi relevait de la pure utopie voire du rêve. Il fallut donc attendre les 14h en patientant sur le stock de barres et autres gourmandises pour tenir le choc, d’autant que le rythme ne descendit que rarement sous les 4,5 km/h.
Lorsque le soleil réveille le décor , la randonnée en forêt retrouve de sa magie et réchauffe les âmes et les corps.
Les pauses ne furent pas légion, il ne fallait pas tarder vu le nombre restreint de trains vers Paris. Cela n’empêcha nullement une ultime halte afin de faire honneur au vin chaud préparé avec amour par Denis, véritable tradition hivernale. La présence de Denis et Stéphane dans une même randonnée signifiant évidemment une montée sanguine en alcool inévitable.

Le podomètre annonçait près de 14km, Stéphane jugea que le timing était respecté et que l’on méritait un pique-nique réparateur . Après une réhydratation au 13°, un rhum arrangé aussi digestif que ravageur, les randonneurs reprirent la route sous un joli soleil rasant. Nul de trace de vent balayant les plaines gorgées d’eau, pas de chasseurs menaçant non plus, la troupe s’étira sur des centaines de mètres.

Malgré un belle cadence et une fatigue bien gérée , on rata le train d’une minute ! La demi-heure d’attente du prochain furent mises à profit pour un décrottage général de pompes sur le quai, une pratique assez courante chez le randonneur peu scrupuleux des infrastructures SNCF
Parfois au détour d’un chemin, la vision enchanteresse d’un jardin tiré à quatre épingles.
De 25 km programmés , nous étions passés à 27 km , pas de quoi fouetter un guide enclin à plus de débordement ! Richard Kirsch

Téléchargez la trace de cette randonnée: https://www.visugpx.com/XCESvZ8TB1

Randonner avec Sport et Nature : https://sportetnature.org/